18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 13:38

Le blog de Caillou Blanc se rend sur une autre plateforme. Continuez à lire les récits du Caillou Blanc dans le District of Columbia, ses environs et ailleurs !

Un clic sur ce lien et vous y êtes :

Je vous y attends !

A tout de suite,

Anne

Partager cet article

Published by Caillou Blanc
commenter cet article
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 15:22
Go West

A Belgian Attempts American Motherhood.

Je ne peux rester plus longtemps sans écrire quelques lignes sur le livre qu'Hélène Toye a publié récemment et qu'une autre Hélène m'a offert. Merci encore !

Entre l'annonce de la mutation de son mari en Amérique, présentée comme une "once-in-a-lifetime-opportunity", qui ouvre le livre, et le bilan que fait Hélène des quatre années écoulées au moment où son mari brandit son nouveau passeport américain, le chemin parcouru est immense. Hélène décrit avec fraîcheur ses surprises, ses méprises, son incompréhension, ses joies et ses moments de solitude, bref quelques-uns des incidents qui jalonnent la vie de toute personne nouvellement expatriée aux USA. La découverte d'une autre façon de vivre n'est pas un long fleuve tranquille. Rires et larmes sont au rendez-vous.

Si chaque expérience est unique, j'ai retrouvé dans les grandes lignes le même choc culturel : le gazon manucuré des jardins où on ne voit jamais personne, l'obligation d'attendre son tour avant de sauter dans la piscine pour faire des longueurs, le stress d'aller chez le coiffeur, les codes du "Hi, how are you?"... Comme si j'avais trouvé une soeur qui avait mis en voix quelques-unes de mes histoires.

Je salue la performance remarquable d'Hélène qui écrit en anglais !

A consommer sans modération et à mettre dans toutes les mains des nouvelles arrivantes en Amérique. Go West est disponible sur Amazon qui l'imprime au fur et à mesure des commandes.

Anne

PS : Les aventures d'Hélène et de sa famille se poursuivent sur son blog : http://helenetoye.wordpress.com

Go West Go West

Partager cet article

Published by Caillou Blanc - dans livre choc culturel aventure Belge
commenter cet article
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 17:57
STEVEN F. UDVAR-HAZY CENTER

Un but d'excursion pas trop loin, à côté de l'aéroport international de Washington Dulles qui, comme tout le monde le sait, se trouve en Virginie. Le STEVEN F. UDVAR-HAZY CENTER est l'annexe du National Air and Space Museum.

Un parking géant devant les hangars gigantesques accueille les véhicules des visiteurs.

Le visiteur affamé est l'otage d'une chaîne de restauration rapide que nous ne nommerons pas. Il faut le savoir. Nous ne le savions pas. Les enfants ne nous laissent pas le choix. Ils sont surtout curieux de voir ce que leurs parents vont commander … Burger et frites ? Chicken nuggets ? Que nenni! Je repère sur le menu des salades et une sorte de chausson aux pommes qui sauveront la face et nous permettront de rester en forme le temps de la visite.

"Enola Gay""Enola Gay"

"Enola Gay"

Elle est étincelante. Massive, je dirais même corpulente. Elle attire les foules. On se presse pour l'admirer ou tout au moins la prendre en photo. Nous nous approchons aussi. Je la photographie et je n'arrive pas à l'avoir en entier sur une photo.

En réalité, je la trouve monstrueuse. A la regarder, j'ai froid dans le dos. Cette super forteresse volante a lancé Little Boy, petit nom de la bombe atomique, sur Hiroshima. Rien que ça. Actuellement le bombardier occupe une place de choix dans le National Air & Space Museum.

Qui sait que ce bombardier porte le nom de la mère du pilote ? "Enola Gay"

Je n'aurais pas voulu quant à moi être la marraine d'un monstre pareil !

Petits et grands, civils et militairesPetits et grands, civils et militaires
Petits et grands, civils et militairesPetits et grands, civils et militaires

Petits et grands, civils et militaires

On ne sait où regarder… Il y a des avions civils et militaires, de toutes les tailles, de toutes les couleurs, au sol et au plafond, des hélicoptères, des engins volants indéterminés, des nacelles, des fusées...

Nous nous arrêtons devant le Concorde d'Air France, élancé et mince comme une longue aiguille.

Concorde, trop long - Le petit jaune, plus amusant...Concorde, trop long - Le petit jaune, plus amusant...

Concorde, trop long - Le petit jaune, plus amusant...

STEVEN F. UDVAR-HAZY CENTER

Quant au Phantom… c'est bien simple, je ne l'ai pas vu.

En revanche, les satellites ont quelque chose de magique et de gracieux. Quand j' apprends leur nombre, entre ceux qui sont actifs, ceux qui ne le sont plus et qui continue malgré tout leur course au dessus de nos têtes, je suis moins rassurée.

A la conquête de l'espace
A la conquête de l'espaceA la conquête de l'espace

A la conquête de l'espace

Une navelle spatiale occupe l'espace central d'un hangar connexe. Le visiteur se sent complètement écrasé et minuscule devant l'ambition de découvrir l'espace. "Discovery" se repose de ses aventures entouré par quelques petites fusées. Tiens, mais voici "Ariane" l'Européenne. Notre drapeau figure sur son fuselage. Ah, oui, nous aussi participons à la conquête de l'espace ! Restons modeste cependant.

STEVEN F. UDVAR-HAZY CENTER

Déjà hier, l'homme désirait s'envoler et avoir un autre point de vue sur la terre.

La démesure s'est imposée depuis l'époque de la nacelle et du ballon.

Anne

Partager cet article

Published by Caillou Blanc - dans musée aviation bombe avion
commenter cet article
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 22:02
 Waterford, VA

Rien dans le ciel bleu d'hier ne permettait d'imaginer la journée d'aujourd'hui.

Nous étions à Waterford en Virginie, un village fondé en 1733 par des Quakers venus de Pennsylvanie. Des petites maisons qui ont gardé ou retrouvé leur caractère d'origine, un moulin au bord de la rivière, une ferme, des vaches noires au loin…

Mais c'est la campagne !

Nous empruntons un chemin qui longe le Catoctin Creek. Le calme nous entoure, la nature dans son habit d'hiver est apaisante.

Catoctin CreekCatoctin Creek

Catoctin Creek

Ces territoires fertiles, habités depuis plusieurs générations nous font penser à New Palz au bord des méandres de la Waalkill dans l'Etat de New York. Nous en avions arpenté les environs l'an dernier à la même époque.

Le moulin, une maison et la poste de WaterfordLe moulin, une maison et la poste de WaterfordLe moulin, une maison et la poste de Waterford

Le moulin, une maison et la poste de Waterford

Quand nous avons la chance de parcourir des lieux tranquilles et anciens, tels que ceux-ci, bercés par le rythme des saisons, nous nous réconcilions avec l'Amérique, celle dont certains aspects nous submergent au point de frôler l'overdose : le bruit, le béton, les autoroutes, les voitures… Il est difficile d'y échapper au quotidien. Et, à Waterford, nous avons connu une ou deux heures d'oasis. Le temps s'est arrêté, je n'ai pas consulté ma montre.

Nous quittons le village par une piste qui renforce notre impression d'être loin de la capitale. Nous roulons quelques miles encore bien campagnards avant de retrouver la route de Leesburg où nous espérons nous restaurer.

Une grange, trois moutons et un lama (!)

Une grange, trois moutons et un lama (!)

Alors que je tape ces lignes sur le clavier, le blizzard souffle depuis ce matin.

Hier soir tous les sites d'informations l'annonçaient dans de grands titres dramatiques : "Snow Storm Warning ! ".

Le calme inhabituel qui régnait à l'aube a été interrompu par l'appel téléphonique de l'école annonçant que l'école serait fermée aujourd'hui. Puis la neige a commencé à tomber.

SNOW DAY !

Anne

Partager cet article

Published by Caillou Blanc - dans histoire nature
commenter cet article
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 00:01
2014 !
2014 !

En route !

Il y aura des obstacles, des ponts majestueux qui enjambent de vastes rivières, des périodes de trafic intense, des dépassements périlleux par la droite qui nous feront frémir, des queues de poisson, des carrefours avec des choix à faire, des kilomètres tranquilles sur des tronçons rectilignes, des virages à négocier avec adresse, des tranches d'autoroute monotone, de la conduite sportive sur des "dirt roads" cahotantes, des pannes sèches, des pneus crevés, des réparations par des garagistes tombés du ciel, des auberges accueillantes, des paysages qui nous réjouiront le coeur ...

Anyway, Have a Safe Trip in 2014 !

2014 !2014 !
2014 !
2014 !

Et bonne année !

Anne

Partager cet article

Published by Caillou Blanc - dans voeux route
commenter cet article
25 décembre 2013 3 25 /12 /décembre /2013 18:44
Joyeux Noël !

Le décalage horaire me permet de l'écrire et le clamer encore. Il est 07:06 pm, heure de l'est et toujours le 25 décembre.

On l'a déjà beaucoup entendu, on s'y est habitué, on en oublie la signification et la nouveauté offerte chaque année. Ici, on entend et voit partout "Happy Holidays !"

Très bien.

Mais moi, entre la dinde, encore une, toujours au four, et les cadeaux donnés et reçus, j'ai vraiment envie de souhaiter à chacune et chacun un très joyeux Noël !

Où que nous soyons, que notre regard conserve l'émerveillement devant la scène de la Nativité, et que la lumière qui en rayonne et qui renaît en ce début d'hiver nous entoure ainsi que nos proches ...

A proximité du Potomac

A proximité du Potomac

Joyeux Noël !

Anne

Partager cet article

Published by Caillou Blanc - dans Noël
commenter cet article
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 14:47
Elle est arrivée...

… LA NEIGE !

On avait été prévenu, on s'y préparait, on se demandait quand même si c'était du sérieux. Et bien oui, ici on ne rigole pas avec la météo : avis de tempête hivernale.

La neige a commencé à tomber au petit matin et s'est arrêtée en début d'après-midi comme prévu.

Et nous avons eu droit au traditionnel appel téléphonique ultra-matinal de l'école qui annonce sa fermeture, en d'autres mots : SNOW DAY !

Deux à quatre inches de neige suffisent pour mettre à l'arrêt la capitale des USA. Mieux vaut en effet ne prendre aucun risque sur les routes. Un calme inhabituel règne qui transforme l'ambiance générale…

Vue du jardin

Vue du jardin

Au moment où je frappe le clavier, le ciel est dégagé, la neige fond déjà et la vie peut reprendre son cours. Les avions repris leur route dans les airs, les voitures circulent à nouveau.

Trop tard pour l'école, bien sûr. Mais demain, pas d'histoire, s'il vous plaît, retour à la normale !

Anne

Partager cet article

Published by Caillou Blanc - dans neige météo
commenter cet article
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 18:01
W.E. de Thanksgiving

Turkey, cranberry sauce, sweet potatoes...

Yes ! Vous avez reconnu les ingrédients indispensable du repas de Thanksgiving. Les journaux ont tous donné leurs recettes et conseils pour la réussite de la fête la plus célébrée aux Etats-Unis.

Oui, j'ai aussi cuisiné la - non - les dindes, deux petites plutôt qu'une grosse bourrée d'hormones, les patates douces en purée, une vraie purée de pommes de terre (il y avait plein d'enfants), des choux de Bruxelles, du pain de maïs. Les desserts dont il ne reste plus une miette ont couronné de leur note sucrée ce fameux repas.

Au moment où j'écris, tous les restes ont disparu. La maison est silencieuse. Chaque famille est retournée à sa vie quotidienne. C'est comme si l'on sortait d'un tableau de Breugel où la vie foisonne et la convivialité domine.

W.E. de Thanksgiving

Thanksgiving, rendre grâce, dire la gratitude pour ce qui est là. Ce qui est présent, donné et qu'on oublie de voir parce qu'on finit par croire que c'est normal. Des enfants en bonne santé, un toit sur notre tête, la sécurité du pays où nous vivons, la liberté de nos mouvements, un automne sans ouragan !

L'essentiel n'était pas dans les assiettes. C'était dans l'être-ensemble, familles-amies réunies dans la joie des retrouvailles. Merci à chacun de sa présence unique et de sa contribution ...

Anne

Partager cet article

Published by Caillou Blanc
commenter cet article
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 15:07
Le Lion

Cette enseigne vous dit quelque chose ? Eh bien oui, vous avez gagné ! La marque au lion est présente aux Etats-Unis. On nous l’avait dit mais c’est la première fois que nous la croisons sur notre route. Nous sommes en Caroline du Sud.

Un arrêt s’impose. J’ai l’impression de retrouver un endroit familier. Cependant dès que j’entre, l’évidence s’impose, je suis aux Etats-Unis et non en Belgique. Les rayonnages sont clairsemés et garnis à l’américaine : ketchup, vinaigrette préparée, pains emballés dans un sachet en plastique, chips en masse …

Le Lion

Oh, presque déçue.

Mais qu’est-ce que j’attendais, au fond ? Je l’avoue, un Delhaize “comme chez nous” était tapi dans un coin de mon esprit, avec un rayon chocolat interminable, des fruits et légumes à n’en plus finir, une boulangerie avec 36 pains aux céréales, des fromages belges, français et de Hollande et puis… des Tuc.

Nous nous contentons d’acheter tout juste de quoi faire un pique-nique et nous reprenons la route.

Le Lion

En Europe, la marque au lion est devenue du haute gamme. Ici, nous sommes dans le basic. Il faut dire que c’est la Caroline du Sud et non pas la Nouvelle-Angleterre ou la Californie. Les "golden zip codes" sont loin. La taille et l’âge des voitures, l’état des maisons, et le contenu du Food Lion, montrent un niveau de vie bien différent. Nous découvrons une autre facette de l'Amérique, l'Amérique profonde, celle qui semble avoir plus de mal à joindre les deux bouts…

Anne

Partager cet article

Published by Caillou Blanc
commenter cet article
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 15:55
Unlawful...

… to feed the alligators !

What ? Interdit de nourrir les alligators ? Oui, nous avons bien lu. Où sont-ils ?

Nous espérons et craignons de les rencontrer. Oh, soooooo exciting ! Il y en a 153 dans le parc. Une mère et ses petits vivent dans la mare toute proche mais les températures sont fraîches et la petite famille doit se terrer dans les marécages, nous dit une "park ranger".

Et sur la plage, il y a des risques ou des chances d'en rencontrer ? Je ne pense pas… depuis 8 ans que je travaille ici, il n'y a jamais eu d'incident. OK, let's go !

La plage blanche invite à la marche…

La plage blanche invite à la marche…

Impression exotique

Impression exotique

Désolation de la plage érodée : réchauffement climatique ?

Désolation de la plage érodée : réchauffement climatique ?

L'érosion de la plage donne à penser. Le spectacle des arbres arrachés par les eaux qui montent d'environ 15 pieds par an (= 5m) est une réalité. Pour ceux qui douteraient encore du réchauffement climatique, les faits sont là.

Unlawful...Unlawful...

Nous n'avons pas vu d'alligators, ni aucun reptile … En revanche nous nous demandons encore toujours si c'est un requin ou un dauphin que nous avons aperçu à quelques mètres de la plage...

Cette petite expédition sur Hunting Island en Caroline du Sud, en remontant vers Charleston, nous a enchantés. Un soupçon d'exotisme pour rêver, une micro-pincée de risque pour être attentif, une bonne dose de réalité pour nous rappeler les enjeux environnementaux de notre temps.

Unlawful...Unlawful...

Un pont nous ramène vers la grand route qui traverse des paysages que je décrirais entre polders et fagnes en taille extra-large. A voir absolument !

Anne

Partager cet article

Published by Caillou Blanc - dans nature climat crocodile
commenter cet article
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog